• Nouveautés et Coups de Ceur octobre 2011

    Rentrée Littéraire<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    Et Coups de Cœur…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>Voilà nos nouveaux livres<o:p></o:p>

    Venez les goûter à la bibliothèque…<o:p> </o:p>

    Pour les petits, les moyens, les grands, et +…<o:p></o:p>

    Pour tous les goûts…<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    Bonnes lectures

     

    rien ne s'oppose à la nuit 
    Prix FNAC
    Prix France Télévisions
     
    demain est une autre vie  
     
    la femme du tigreTout est mort dans sa mémoire, hormis la femme du tigre, alors il se lance à sa recherche, certains soirs, en poussant un cri, une note tendue dont l’intensité décroît à n’en plus finir. Une note solitaire, grave, que plus personne n’entend.<o:p></o:p>

    Dans un pays des Balkans qui se remet douloureusement d’un siècle de guerres, Natalia, jeune médecin, est venue vacciner les pensionnaires d’un orphelinat. Autour d’elle, tout n’est que superstitions. Les épidémies seraient des malédictions, les morts, des forces vives. Ces croyances absurdes, Natalia les rattache aux contes que lui a transmis son grand-père. Lorsqu’elle était enfant, toutes les semaines, il l’emmenait au zoo et lui lisait des passages du Livre de la jungle, dont il ne se séparait jamais. Plus tard, il lui raconta ses rencontres avec l’homme-qui-ne-mourra-pas, un vagabond soi-disant immortel. Quant à l’histoire la plus extraordinaire, celle du tigre, de la sourde-muette et du petit garçon de neuf ans, il l’avait gardée pour lui. Un mystère plus douloureux, plus intime, vient alors s’ajouter au faisceau des légendes. En cherchant à l’élucider, Natalia comprendra les errements des générations passées, et les travers de la sienne.<o:p></o:p>

    Confrontant le folklore et la modernité, Téa Obreht raconte les massacres, la haine, le soupçon et la lente reconstruction de l’ex-Yougoslavie. Avec ce premier roman écrit à tout juste vingt-cinq ans, elle s’impose en héritière d’Isaac Bashevis Singer ou de Gabriel García Márquez.<o:p></o:p>

    « Le premier roman stupéfiant de Téa Obreht est une œuvre extrêmement ambitieuse, écrite avec audace, qui dépeint un tableau indélébile […]. » The New York Times<o:p></o:p>

     
    limonov prix
    Limonov
    Emmanuel Carrère
    Prix Renaudot 2011
     
     
     
    muse
     
     
    stoner.
     
    la question finkler
     
    les revenants.
     
    l'homme inquiet
     
    le chinois

    <o:p></o:p>

     

    « citationsBébés Lecteurs dates 2011-2012 à LCLB »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :