• Poésie et Miro

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    Vendredi 18 janvier 2007

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    A mes chères limites,<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vous m’empêchez d’être Dieu mais, par là- même, j’existe !<o:p></o:p>

    Je t’aime limite de genre : oui ! je suis femme et fière d’avoir pu enfanter et aimer l’autre.<o:p></o:p>

    Je t’aime limite de l’âge : moment de pleine puissance sans la torture des « vingt ans ».<o:p></o:p>

    Je t’aime limite de santé: énergie avec quelques sonnettes d’alarmes pour préparer l’avenir.<o:p></o:p>

    Je t’aime limite du corps: dimension qui enracine. Des rides, marques de rires et de pleurs.<o:p></o:p>

    Je t’aime limite sociale : étrangère, bonheur de la différence et de l’originalité.<o:p></o:p>

                Je vous prends toutes, mes chères limites pour exister comme être humain avec mon côté obscur et mon côté éclairé.<o:p></o:p>

                Je vous mets aux quatre coins de mon cœur,  protégez-moi de moi ! Remparts de mon bien le plus précieux. <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Margarita, Moi-même. <o:p></o:p>

                <o:p></o:p>

     

    « ProverbeLa sagesse et Cocteau »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :